La Caste des Sans-reflets

Les vampires Trémérés de Kirin Tor
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La quête de la délivrance

Aller en bas 
AuteurMessage
Elyphar

avatar

Nombre de messages : 59
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 24/09/2005

MessageSujet: La quête de la délivrance   Lun 10 Juil à 18:11

Je vais vous conter le récit de mon épopée, qui, au prix de beaucoup de

sang versé, me permet de revenir vers notre clan la tête haute, de

sentir pleinement cette volonté démoniaque en moi, comme

la flamme qui ravive le feu essouflé par le temps, qui me permet de

revinir parmi vous comme me connaissiez... Sans âme...

Comme vous le saviez, je ne voulais savoir ce qu'étaient devenu les

membres de ma famille.

Ce fût par un pur hazard que je me suis trouvé traqué par des cavaliers

humains tout près de Stormwind. Je me suis dis qu'ils allaient me

rechercher dans les bois alentours et le Soleil se levant, je pouvais rester

là a les attendre. C'est pour cela que je me suis camouflé, ne laissant

apparaitre que me yeux et que je suis entré dans la ville alliée.

Je me fit passer pour un marchand, rejoignant un hôtel pour la journée

et la nuit. Et donc passé ma journée à réfléchir à la facon dont je pourrai

quitter la ville car la nuit l'acces est très surveillé.

Le soleil venait juste de se coucher quand je décider d'aller faire un tour,

le pouvais ainsi me dissimuler dans l'ombre de la nuit.

Je connaissais très bien cette ville et me souvenais d'un sous-terrain qui

n'etait emprunté que par de hauts dignitaires de la ville pour leurs

escapades, afin d'assouvir certaines pulsions...

...comment dirai-je... ...inavouable.

Enfin je décidais alors de l'emprunter,il n'y aurait que deux ou trois

gardes, et cela ne me poserait aucun problème.

Cependant ce sous-terrain se trouvait tout près des mes anciens

quartiers,....est-ce que j'allais prendre le risque de retrouver les miens...

...non! Je ne ferai que jeter un coup d'oeuil...

Je quittais donc ma chambre, payais cet aubergiste, et me dirigeais vers

ce passage, synonyme de liberté.

Sur ma route je croisé les catins, fidèle au poste avec leur tunes

affriolante, juste assez pour que je ressente en moi cette soif, cette soif

de sang, mais un vampire de mon rang ne pouvais se résoudre à ce

genre de proies, il faut les laisser aux novices...

Je décidais donc de faire un légers détours par les quartiers nords, où il

faut faire preuve de beaucoup d'ingéniosité pour rabattre ses proies dans

l'ombre. Mon arrivée fût à la fois discrète, et remarquée, dans le sens où

seules les jeunes femmes recherchant un parti m'avaient remarqué, pas

leurs cavaliers...Je jetter mon dévolu sur un jeune femme brune, jolie

silhouette, joli visage, mais il y avait comme une sorte de mal-être dans

ses expressions..

J'ai discuter quelques instants avec elle, elle venait de perdre son

prétendant lors d'une bateille contre la Horde.

IL ne vint qu'une seule solution en tête pour qu'elle retrouve enfin la paix,

et pour que je puisse étancher ma soif, je l'entrainais donc dans une

petite ruelle, lui faisant maintes promesses, et la caresser doucement

afin qu'elle ne sente venir la mort qu'au dernier moment. La je plantais

fermemant mes crocs dans sa gorge et la vidais lentement de son sang.


Une fois cette formalité terminée, je pouvais reprendre ma route.

Je marchais donc en direction de cette sortie, bombay mon chat noir me

suivait, et d'un coup il se mit à miauler devant une fenêtre.

Il s'avérait que c'était celle des mes anciens appartements. je décider de

jeter un coup d'oeuil. Et découvrais ma famille...qu'est-ce qu'ils avaient

pu changer, et je vi sur un mur de la piece principale où ils se trouvaient

tous, mon épée, entraelacée avec mon casque, et protégé par mon

bouclier. Devant le tout se trouvais une petite tablette où brûlait une

bougîe. Ma famille portait encore mon deuil comme pour préserver mon

âme.

Je fût bouleversé par cette découverte, dégouté de ce que j'étais

devenu,...Félon, menteur, prêt à tout sacrifier pour mener à bien mes

planset ceux de mon clan.... Baffouant toutes les règles que je défendais

en tant que Chevaliers, en tant que maître de guerre.

Je décidais alors de quitter la ville le plus vite possible, j'invoquais alors

ma monture démoniaque et filais dans les rues, restant dans l'ombre,

silencieux comme une légère brise. Pour éviter les gardes qui

surveilleraient le passage j'attendais la relève de la garde qui se faisait à

minuit.

Je me refusais à retourner à notre crypte, craignant que l'on ne découvre

cette faiblesse, et donc je décidais de me retirer afin de méditer et de

réfléchir à la situation.

J'ai trouvé refuge dans les Hinterlands, dans une forteresse ayant

appartenu aux Wildhammer, juste avant que je n'y arrive.

Ces elfes m'offrirent l'hospitalité pensant que j'étais un humain démoniste

ayant des problèmes pour canaliser ses pouvoirs démoniaques...

Au début je ne m'attaquais qu'aux animaux sauvages autours des leur

petite cité mais cette trace noire qui entaché mon âme fini par reprendre

le dessus et j'ai commencé à assouvir ma soif sur les femmes et les

enfants de cette tribu... Mais quands les hommes s'aprecurent de ce que

j'ai toujours été, il était trop tard, j'avais décidé de les décimer tous, de

redevenir, le démon sanguinaire, j'avais décidé de ne laisser aucun

témoins de ma débauche.....

*Elyphar jette regard dans la piece éclairée par une seule torche, un

courant d'air puissant ayant étouffé les autres,

Seul notre seigneur Malhékyas ésquissais un sourire en coin*


Je suis de nouveau parmi vous, je suis le Prétorien en Chef Elyphar, et

je ne tolèrerai aucune marque de faiblesse et aucun manque de respect

de votre part, sachez tous que je serai près à tuer n'importe lequel

d'entre vous, à le bannir à la lumière du jour.

Sur ceux je vous souhaite à tous une Sombre nuit,

Et que le sang coule à flot.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La quête de la délivrance
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Caste des Sans-reflets :: Les forums RP :: Récits de voyage-
Sauter vers: